Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 23:28

Une petite affiche pour celles et ceux qui ont de l'ambition.

Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 06:06

Les travailleurs aussi ont leur prière. A dire tous les matins en arrivant au bureau :

Notre Père qui est au bureau,
Que le travail soit léger,
Que les patrons partent en vacances,
Que notre volonté soit faite
Au bureau comme à la maison.
Donne-nous aujourd'hui un jour de congé,
Une semaine de récupération,
Et un mois de réflexion.
Pardonne-nous nos absences,
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui nous font travailler.
Ne nous soumet pas aux observations,
Aux baisses de salaire,
Aux embargos et aux heures supplémentaires.
Mais délivre-nous de cet enfer.
Car c'est à toi qu'appartient le pouvoir
D'augmenter notre salaire et nos jours de congé,
Tout en diminuant notre travail,
Amen.

Je vous le dis tout net : le texte n'est pas de moi. Mais je ne sais pas non plus de qui il est.

Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 10:01

Dans une entreprise, il y a des directeurs, des cadres et des employés. Les directeurs nous ne les voyons presque jamais donc je n'en parle pas. Les employés travaillent et essayent de s'amuser ce qui est l'objet de ce blog. Mais que font les cadres ? Certains travaillent et s'amusent mais les autres ? Et puis d'abord cela sert à quoi un cadre ?

Soucieux de répondre à cette interrogation, j'ai fait quelques recherches sur Google (c'est dire si ma démarche est scientifique) et j'ai relevé plusieurs fois cette énumération des principales tâches du cadre.

"Le cadre dans l'entreprise n'a pratiquement rien à faire, si ce n'est :

 

- de décider de ce qu'il faut faire,

- de désigner quelqu'un pour le faire,

- d'écouter les raisons pour lesquelles la chose doit être faite plus tard, ou autrement ou par quelqu'un d'autre,

- de maintenir sa décision,

- de suivre la question pour s'assurer que la chose a été faite,

- de découvrir qu'elle ne l'a pas été,

- d'écouter les excuses de celui qui aurait dû la faire,

- de suivre de nouveau la question pour s'assurer que cette fois, la chose a bien été faite,

- de s'apercevoir qu'elle a été faite de travers,

- de déterminer exactement comment elle aurait dû être faite,

- de conclure que maintenant qu'elle a été faite, c'est toujours mieux que rien et qu'il vaut mieux laisser les choses en l'état,

- de se demander si on ne pourrait pas se débarrasser de ce type qui fait toujours tout de travers,

- de se dire qu'il doit avoir une femme et de nombreux enfants, qu'au fond son successeur serait probablement aussi mauvais que lui et peut-être pire, et qu'en tout cas, il faudrait le payer plus cher, 

- de s'asseoir tristement et de se dire qu'on aurait pu faire la chose soi-même en 20 minutes, alors qu'on a perdu deux jours à comprendre pourquoi il a fallu trois semaines à quelqu'un d'autre pour la faire de travers."

A méditer.

Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 15:26

Travailler dans un bureau s’inscrit-il dans la logique de l’évolution de l’espèce humaine ?
Ou au contraire s’agit d’une régression ?
Vous n’y avez jamais songé et vous pensez que je pose des questions dénuées d’intérêt.

Cette infographie montre quand même qu’il y a lieu de s’interroger.



Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 15:47
Voilà une heureuse initiative de la part d’un site que je visite de temps en temps : l’@mateur des idées.

En effet, il a publié hier en intégralité, un petit texte du baron d’Holbach (1723-1789) intitulé : Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans.
Un texte posthume d’une incroyable modernité et d’un intérêt indéniable pour toute personne qui travaille dans une entreprise. Et cette langue du XVIIIe siècle n’en rend le texte que plus savoureux.

Mais au fond qu’est-ce qu’un courtisan ! Le baron d’Holbach en donne cette truculente définition :

« Un courtisan est tantôt insolent et tantôt bas ; tantôt de l'avarice la plus sordide et de l'avidité la plus insatiable, tantôt de la plus extrême prodigalité, tantôt de l'audace la plus décidée, tantôt de la plus honteuse lâcheté, tantôt de l'arrogance la plus impertinente, et tantôt de la politesse la plus étudiée ; en un mot c'est un Protée, un Janus, ou plutôt un Dieu de l'Inde qu'on représente avec sept faces différentes. »

Et à quoi le courtisan occupe-t-il ses journées ?

« Le grand art du courtisan, l'objet essentiel de son étude, est de se mettre au fait des passions et des vices de son maître, afin d'être à portée de le saisir par son faible : il est pour lors assuré d'avoir la clef de son cœur. Aime-t-il les femmes ? il faut lui en procurer. Est-il dévot ? il faut le devenir ou se faire hypocrite. Est-il ombrageux ? il faut lui donner des soupçons contre tous ceux qui l'entourent. Est-il paresseux ? il ne faut jamais lui parler d'affaires ; en un mot il faut le servir à sa mode et surtout le flatter continuellement. Si c'est un sot, on ne risque rien à lui prodiguer les flatteries même qu'il est le plus loin de mériter ; mais si par hasard il avait de l'esprit ou du bon sens, ce qui est assez rarement à craindre, il y aurait quelques ménagements à prendre. »

Ces extraits sont édifiants… Bien sûr, ils s’appliquent parfaitement à nos hommes et femmes politiques. Mais, attardez-vous quelque peu… Regardez autour de vous, vous ne reconnaissez pas dans ces quelques lignes un ou plusieurs de vos collègues !

Lire Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans

Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 15:41

Beaucoup d’entre nous [mais pas tous] ont pour ambition de progresser dans la hiérarchie de leur entreprise. Mais peu maîtrise les règles non écrites qui permettent cette ascension.

D’ailleurs ceux qui les connaissent se gardent bien de les diffuser. Faudrait quand même pas déconner !

Alors pour ceux qui débutent, mais aussi pour les autres, voici quelques principes qu’il est toujours utile de rappeler.

Allez bonne lecture.

Quelques Conseils aux Jeunes Cadres


1/ AYEZ TOUJOURS L'AIR ABSORBÉ ET LÉGÉREMENT SOUCIEUX :
- Seuls les imbéciles, les subalternes et les Américains ont l'air détendu pendant les heures de travail.

2/ AYEZ TOUJOURS L'AIR PRESSÉ :
- Courez dans les couloirs, même si vous allez vous promener.
- Vous serez classé parmi les gens "dynamiques", ce qui constitue un label des plus estimés.
- Réapprenez au plus vite, tout ce que votre mère vous a défendu pendant votre enfance: claquez les portes, raccrochez violemment le téléphone, jurez le plus possible quand il est nécessaire de paraître en colère.

3/ NE VOUS DEPLACEZ JAMAIS :
- Sans un porte-documents bien rempli, c'est essentiel.
- Au besoin, bourrez le avec de vieux journaux. A noter l'aspect "performant" de l'attaché-case.
- A propos de journaux, pour le standing, Le Monde est recommandé, l'ennui est que vous serez obligé de le parcourir afin de pouvoir dire: "j'ai lu Le Monde".
- Rien ne vous empêche de dévorer France Soir ou L'Équipe, pourvu que ce soit à huis clos et sans témoin.

4/ COMME IL EST BIEN VU À VOTRE ÂGE D'AVOIR DES IDÉES ORIGINALES :
- Ayez-en quelques-unes. Mais attention, que ce soit bien les mêmes idées que celles de vos supérieurs.
- Sans quoi vous passeriez pour un dangereux idéaliste.

5/ TRAVAILLER C'EST BIEN, LE FAIRE SAVOIR C'EST MIEUX :
- La mode étant aux rapports concis, présentés de façon claire, vous devez rédiger les vôtres en style télégraphique.
- Affirmer péremptoirement ce qui vous passera par la tête et vous aurez l'esprit de synthèse.
- Si vous rédigez une étude sérieuse et approfondie, vous auriez seulement l'esprit d'analyse et, sachez-le, ça fait rétrograde.

6/ NE QUITTER JAMAIS LE BUREAU À L'HEURE DE LA SORTIE :
- Vous devez partir au moins une demi-heure après et faites en sorte que votre départ coïncide avec celui du Patron, sinon a quoi cela servirait-il ?

7/ NE VOUS ETONNEZ JAMAIS DE RIEN :
- D'abord parce que quoique l'on vous annonce, vous le saviez déjà.
- y compris et surtout ce que vous deviez pas savoir... et que vous avez appris par cette méthode.

8/ IL EST UTILE DE JETER AU HASARD DES DISCUSSIONS :
- "cette nuit j'ai pensé à la standardisation des bons de commandes...". Naturellement c'est faux, mais qui peut le vérifier...

9/ ORGANISEZ BEAUCOUP DE RÉUNIONS : 
- On n'y fait généralement pas grand-chose mais cela permet d'être assis un moment et c'est d'un excellent effet psychologique.

10/ ÉMAILLEZ VOTRE CONVERSATION :
- de locutions techniques américaines quelles qu'elles soient, même si elles n'ont aucun rapport avec le sujet, l'important est que personne ne comprenne.
- Les termes abstraits forcent le respect.

11/ LORSQUE VOUS PRENEZ DES CONGÉS :
- Dites bien que c'est pour votre santé, ça fait sérieux.
- Il faut éviter de donner à penser que vous préférez le ski, la plongée sous-marine ou plus simplement la chaise longue au travail.

ET SI AU BOUT D'UN CERTAIN TEMPS cette politique ne vous a pas fait progresser, c'est que vous avez affaire à des patrons intelligents.
Alors changez d'entreprise... et recommencez ! ! !     


 

Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 00:42
Je n'ai pas grand chose à rajouter... La photo et le titre sont assez explicites.


Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 22:14
Nouvelle année rime avec nouveau calendrier sur lequel il faut indiquer toutes les échéances des mois à venir.
Bien sûr malgré cette anticipation et toutes nos résolutions, les délais ne seront pas tenus, on sera toujours "charette", il faudra faire des heures supplémentaires et on ruminera sans cesse contre les réunions inutiles qui font perdre un temps précieux.

Voici donc un calendrier révolutionnaire qui résoud tous nos problèmes.



Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 06:30
Ce soir à 20 h 45, TMC retransmet Domino Day. Un divertissement présenté par Denis Brogniard.
Depuis 1986, chaque année, Leeuwarden, ville des Pays-Bas accueille le Domino Day. Pendant plusieurs semaines des dizaines de jeunes de 18 à 35 ans mettent en place le plus grand parcours de chute de dominos.
Année après année les records tombent.
Cette vidéo montre comment il est possible de réaliser un parcours de dominos simple, avec peu de moyen sur son lieu de travail.




Pour être totalement complet sur les possibilités de jouer à Domino Day avec des éléments de bureau, voici le lien vers une vidéo dans laquelle les dominos sont des... disques durs de PC ! [je mets le lien et non la vidéo car cela n'a pas lieu dans l'univers du bureau. Par conséquent, cela ne peut figurer sur Casual Office !, NDA]
http://fr.youtube.com/watch?v=JvWAD6hCOug
Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 11:30

Boire sur son lieu de travail, hormis pour les pots de départs, cela n'a jamais été très bien vu. Pourtant certains ne seraient pas contre une petite bière de temps en temps. Bien fraîche si possible.

S'il semble difficile de dissimuler un pack de bières dans un frigo, il est beaucoup plus aisé de cacher le frigo lui-même. Ni vu, ni connu.

Vous pensez que je délire. Que nenni. En voici la preuve, en trois étapes.


1) Un bureau comme un autre.



















2) Des ramettes de papier bien rangées.



















3) Oh surprise ! Un frigo avec un pack de bières...



Repost 0
Published by Othom - dans détente
commenter cet article

Mode d'emploi

Entièrement consacré à l'univers du bureau, "Casual Office" mêle humour, détente et tendances.

voir le post de présentation

Rechercher

Restons en contact

Archives

Catégories